Des bulles pour sauver l'océan

Des bulles pour sauver l'océan

Après 90 jours de co-création, la vague Nemo est enfin prête à déferler ! 50 coffrets sont disponibles en précommande dès aujourd'hui... et ils risquent de partir très vite 🤭

Cette première prévente est à but non lucratif. Elle nous permettra surtout de crash-tester la recette dans des conditions réelles, et d'officialiser le partenariat avec l'association Wings of the Ocean en leur reversant le premier euro symbolique.

→ Je découvre Nemo

Une centaine de bouteilles seront produites pour cette prévente, et seront, soit vendues à prix coûtant, soit distribuées lors de dégustation à partir de septembre.

Encore merci aux membres de notre communauté qui ont activement participé à l'élaboration de Nemo. Que ce soit lors des réflexions autour du branding, du partenariat avec l'asso ou des aspects opérationnels, le groupe de co-création a toujours répondu présent lors des ateliers. Rien n'aurait été possible sans eux !

Une fois les 50 coffrets écoulés, nous partirons à la recherche d'un duo de co-fondateurs pour déployer Nemo. Et bonne nouvelle : nous avons déjà reçu près de 50 candidatures pour le poste.

Nemo sera lié à vie à l'association Wings of the Ocean

En un temps record grâce à l'aide de la communauté, Nemo a commencé à s'armer pour lutter contre la pollution plastique en rassemblant un trio de choc :

Les solutions existent depuis longtemps, mais les associations peinent à financer leur mise en oeuvre !

Un barrage à déchets peut en effet coûter entre 200 000 et 600 000 € (une belle somme, qui est toutefois négligeable par rapport au coût de nettoyage de ces déchets si nous les laissons arriver jusqu'aux océans).

C'est là que Nemo intervient ! L'idée est d'aller voir le maire de la commune concernée (Paris, Lille, Toulouse, Bordeaux...) avec un projet détaillé de dépollution plastique... et une enveloppe de 20 000 € constituée grâce aux ventes de Nemo.

Cette enveloppe permettrait de financer l'étude préliminaire en vue de l'installation du barrage, et enverrait un signal fort de l'intérêt des citoyens de sa commune pour ce type de projet.

Wings of The Ocean et The Great Bubble Barrier sont toutes deux enthousiastes à l'idée de travailler ensemble pour déterminer les fleuves et rivières prioritaires pour déployer leur dispositif de dépollution plastique.

Le petit Nemo quand à lui se chargera de faire le lien avec les citoyens en leur permettant, à travers leur acte d'achat, d'envoyer un signal fort à leurs élus locaux afin qu'ils initient la mise en place de ces projets.

Vous l'aurez compris : comme Papa Outang et la déforestation en Indonésie, Nemo pourrait vite devenir une solutions concrète à la pollution plastique en soutenant des projets de dépollution locaux !

Une nouvelle génération de sodas

Comme lors de l'élaboration de la recette de Papa Outang, nous sommes partis de zéro pour créer un goût de cola qui n'existe nulle part ailleurs ! Ce n'est pas une mission facile quand on sait que le grand méchant rouge a réussi à imposer sa recette comme un standard !

Mais après plus de 80 essais (!) et beaucoup de mélanges imbuvables, nous sommes parvenus à concocter une recette de cola qui met tout le monde d'accord. Pour les 20 premières personnes qui ont eu l'occasion de déguster Nemo (lors de notre premier panel de dégustation le 10 juillet dernier), le goût de la boisson est différent et unique.

Nemo est une boisson ultra rafraichissante, marquée par des notes florales et caramélisées. La recette plaira sans aucun doute aux petits comme aux grands, aux buveurs de Coca-Cola comme aux amateurs de kéfir !

→ Je précommande Nemo

La recette est composée uniquement d'ingrédients naturels. Par exemple, alors que les colas industriels sont bourrés de colorant artificiel (nommé E150 D), nous utilisons un sucre caramélisé qui, en plus de colorer la boisson, amène une note de caramel qui ne laisse personne indifférent.

Côté nutritionnel, la recette est deux fois moins sucrée qu'un soda industriel classique (10.6 grammes de sucre pour 100ml pour un Coca-Cola, contre 5 grammes pour 100ml pour Nemo).

Bien que moins sucrée qu'un soda classique, la sensation de sucre reste bien présente en bouche grâce à l'extrait de Stévia. Une plante originaire d'Amérique Latine au pouvoir sucrant.

C'est cet ingrédient qui nous permettra de développer une recette "zéro-sucre" dans les prochaines années.

Si vous souhaitez plus d'informations sur la liste d'ingrédients, elle est disponible sur la page de présentation de Nemo. Le tableau nutritionnel sera lui disponible dans les prochaines semaines.

Nous avons hâte de recueillir vos retours sur la recette de Nemo 🐙

Seulement 50 coffrets de Nemo sont disponibles en précommande, alors n'attendez plus une seconde pour soutenir le projet !

→ Je découvre Nemo


1 commentaire

  • Geneviève guillat

    Vogue brave petit Némo …. du ruisseau à l’océan !


Laissez un commentaire