Maman Outang, la pâte à tartiner qui sauve la forêt tropicale

Signez la pétition pour que ce projet puisse voir le jour !

1,422 soutiens
Objectifs 1,000
142% atteint

Soutenez ce projet pour qu’il puisse voir le jour !

test

**votre signature**

En signant la pétition, vous acceptez notre politique de confidentialité


Chaque jour, 25 orang-outans disparaissent

À Bornéo et Sumatra en Indonésie, les forêts sont rasées pour laisser la place aux palmiers à huile, un ingrédient ultra-prisé par les industriels pour sa rentabilité. Au fil des années, l’huile de palme est devenue le symbole de la déforestation.

L’orang-outan est un grand singe extraordinaire. Comme nous, les orangs-outans vivent et transmettent des émotions comme la joie, la peur, ou la tristesse. L’orang-outan est notre plus proche cousin et pourtant, d’ici 10 ans, il aura disparu de la nature si rien n’est fait.


Lorsqu’un palmier d’huile est planté, c’est la forêt tropicale qui est détruite

Sur la période 2013-2015, une surface équivalente à 146 terrains de football a été détruite toutes les heures en Indonésie ! La moitié des forêts tropicales a disparu entre 1960 et 2017. Joyaux de notre planète, elles font vivre des milliers d’Indonésiens et abritent des centaines d’espèces rares et protégées.

Extent of deforestation in Borneo 1950 – 2005, and Projection Towards 2020 Source: PEACE (2007). Indonesia and Climate Change: Current Status and Policies, (based on UNEP/GRID-Arendal, 2007)

« Les villageois qui y vivent sont expropriés sans aucune contrepartie. Les animaux sauvages n’ont souvent pas le temps de fuir, sont capturés pour alimenter les trafics et beaucoup périssent lors des incendies. L’utilisation d’engrais chimiques et de pesticides pollue les sols et les rivières et les conditions de vie des villageois vivant autour de ces zones se dégradent. » (Source : Association Kalaweit)


L’huile de palme responsable est un mythe

L’huile de palme responsable, dite RSPO, garantirait une huile durable pour les industriels comme Ferrero. En réalité, l’appellation RSPO est très loin de tenir ses promesses de durabilité.

L’organisme « RSPO » n’est pas en mesure d’effectuer des contrôles sur le terrain. Il se fonde uniquement sur des études d’impact environnemental et sociétal réalisées par des bureaux d’études accrédités par la RSPO lui-même. (source : l’OBS)

Selon un récent rapport de Greenpeace, 75% de ces feux de forêt tropicale étaient liés à des groupes étant membre de la RSPO.


Un symbole de la préservation des forêts tropicales

Avec Maman Outang, nous souhaitons créer un symbole de préservation. À l’heure où de multiples défis écologiques et humains se dressent devant nous, nous sommes convaincus que les entreprises ont un rôle majeur à jouer.


Achetez un pot, sauvez la forêt

En achetant des produits contenant de l’huile de palme (même RSPO), vous contribuez malgré vous à la déforestation. Demain, avec Maman Outang, vous aurez le pouvoir de préserver la forêt tropicale dès le petit déjeuner.

À travers ce projet, nous soutiendrons financièrement une association qui lutte contre la déforestation. Nous en avons plusieurs en tête. Toutes sont des associations de terrain qui rachètent des hectares de forêts tropicales pour les transformer en réserves naturelles.

Parmi elles, voici les deux associations qui ont particulièrement retenu notre attention :


Participez à la création d’une pâte à tartiner parfaite !

Pourquoi créer un produit qui préserve la forêt tropicale s’il n’est pas gourmand ? Avec Mélanie, l’ingénieure agroalimentaire de Sensei Family, nous souhaitons créer avec vous, une recette gourmande et équilibrée.

Soutenir le projet

Ce qui est sûr, c’est qu’elle sera faible en sucre, riche en protéines et fabriquée à partir d’ingrédients issus de l’agriculture biologique et équitable.

On vous donne rendez-vous sur Instagram pour co-créer la recette avec Mélanie et participer aux ateliers de dégustations que nous allons (prochainement) organiser !


Une pâte à tartiner zéro-déchet, c’est possible ?

Avec Maman Outang, nous avons pour ambition de créer une pâte à tartiner distribuée à terme en vrac. Les machines permettant de transformer des oléagineux en purée cartonnent à l’autre bout du globe.

Aux États-Unis par exemple, de nombreuses enseignes proposent déjà purée d’amande et beurre de cacahuète en vrac.

C’est la deuxième étape de développement de Maman Outang. Une fois la recette définie, nous attaquerons la distribution en vrac pour éliminer les déchets, de sa fabrication jusqu’à sa distribution.

Chez Sensei, nous sommes convaincus que le zéro-déchet représente l’avenir de la grande distribution.


Maman Outang, un projet d’entreprise clé en main

Sensei Family est un modèle d’entreprise semblable à un startup-studio : nous recherchons pour chacun de nos projets un ou une fondatrice pour le développer.

Pour devenir fondateur·trice d’un de nos projets d’entreprises, vous devez entrer au capital de celui-ci. Nous avons condensé ci-dessous une série de questions-réponses. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous contacter directement à cette adresse mail : thibaut@sensei.family ou directement sur instagram (@sensei.family).

C'est quoi un projet d'entreprise clé en main ?

Nombreuses sont les personnes qui ont la volonté d’entreprendre mais qui font face à de nombreux freins : « je n’ai pas d’idée, je manque de réseau, je ne sais pas par où commencer… » Avec Sensei, nous créons les fondations d’un projet d’entreprise à fort potentiel : de la marque, au business plan, à la réalisation du produit minimum viable. Tout y passe.

Comment postuler en tant que fondateur·trice ?

Pour postuler, tu dois remplir le formulaire en ligne disponible ici. Tu seras ensuite recontacté·e pour savoir, si oui ou non, tu as été retenu·e pour la suite du processus de sélection.

C'est payant de devenir fondateur·trice de Maman Outang ?

Oui. Pour devenir fondateur·trice de Maman Outang, tu dois entrer au capital de l’entreprise en achetant des parts dans celle-ci. Tu deviendras alors associé·e majoritaire.

Pourquoi faire payer l'entrée au capital et ne pas offrir les parts ?

L’élaboration d’une marque et d’une roadmap pour son développement demande du temps, équivalent à celui que fournirait un fondateur au cours des premiers mois de son lancement. En vendant les parts des marques qu’elle conçoit, Sensei est en mesure de financer la conception d’autres marques alternatives dans des secteurs où il est critique de rapidement proposer des substituts responsables.
Le choix d’élaborer des marques vient de la conviction qu’un projet entamé rassurera et séduira plus d’entrepreneurs responsables et leur donnera l’impulsion nécessaire pour se lancer et contribuer à une société plus juste.

Quelle relation entretient le ou la fondatrice avec Sensei ?

En devenant fondateur·trice de Maman Outang, nous t’accompagnons dans le développement de l’entreprise du financement initial (levée de fond ou financement participatif) , à la commercialisation du produit, jusqu’à la rentabilité.

J’aimerais être tenu informé lors du lancement des prochaines marques, c'est possible ?

Maman Outang est la première marque d’une longue série. pour être inscrit sur la liste d’attente, ou pour proposer une idée de marque, contacte-nous à l’adresse mail : thibaut@sensei.family avec comme objet « Liste d’attente ».

  • Avatar Thibaut Manent dit :

    N’hésitez pas à suivre Sensei sur instagram pour participer à la co-création de la recette avec Mélanie ! C’est là-bas que ça se passe si vous souhaitez être invités aux événements de dégustation 🥰

  • Une si belle IDÉE
    Beaucoup de succès à venir
    Félicitations

  • Avatar Auréjac dit :

    Bonne initiative! mais il faudrait aussi que la pâte à tartiner soit végan (sans lait d’animaux car l’alimentation du bétail est aussi cause de déforestation et de souffrance animale). Pensez-y très fort!!!

  • Avatar Mat dit :

    Bonjour, votre pâte à tartiner sera-t-elle bio ? Avec le discours que vous tenez, cela me semble inévitable. Cordialement,

  • Avatar Jacqueline Tessier dit :

    Bravo pour cette belle idée militante, je souhaite que vous obteniez vite vos 1000 signatures et j’en parle autour de moi

  • Avatar CURRENO dit :

    Il n’y a malheureusement pas que dans la pâte à tartiner que l’on trouve de l’huile de palme : il y a aussi les gâteaux et autres pâtisseries, les plats cuisinés. C’est une bonne initiative que de créer une pâte à tartiner sans cette huile (qui pendant un certain temps était soupçonnée d’être cancérigène, mais jamais interdite car trop rentable pour les industriels de l’agro alimentaire), ce qui peut obliger Nutella à réfléchir sur la composition de son produit. Mais il ne faut pas se borner là ! En effet, aujourd’hui il est difficile de trouver des biscottes ou autre pain grillé par exemple, sans huile de palme

  • Avatar Bende dit :

    Bonjour, j’espère que votre très bon projet aura du sucès!

  • Avatar Marianne dit :

    J’habite en Suisse mais je me déplacerai volontiers faire mon stock en France voisine si elle y sera!

  • Avatar Martine dit :

    Bravo! A bas Nutella et Cie ! Des gouvernements assassins qui détruisent les forêts, la vie humaine et animale en Asie du SE !

  • Avatar Lemesle dit :

    Une très bonne initiative, bonne chance.

  • Avatar Klaris dit :

    Par ce que je crois de plus en plus à l’effet papillon . Je soutiens cette initiative , petite part de colibri dans ce feu de forêt suicidaire. vive la vie et l’espoir!Ca fait un bon moment que je boycotte Nutella surtout car je pense qu’elle rends addict , que mettent-ils à part l’huile de palme ? Merci à vous !

  • >